Site de l'Irea-Sgen-CFDT - Institut de recherches, d'étude et d'animation

André Sirota

prof des universités en psychopathologie sociale

- professeur des universités (1ère Classe) – psychopathologie sociale clinique à l’Université d’Angers

- docteur d’Etat ès Lettres et Sciences Humaines

- à Paris X Nanterre : directeur de recherche et codirecteur du LASI, Laboratoire de psychopathologie des Atteintes Somatiques et Identitaires – EA 3460 - Directeur du Master II Recherche Mention Psychologie

- consultant externe auprès d’équipes de travail et par exemple d’enseignants volontaires ou pour des stages d’équipes de « classes-relais » notamment

- président de la Société Française de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe ( SFPPG)

- Vice-président du SIUEERPP : Séminaire Inter-Universitaire Européen d’Enseignement et de Recherche en Psychopathologie et Psychanalyse. Président : Roland Gori.

- membre du comité éditorial du site de la laïcité

- membre du Conseil Scientifique de l’Institut de Recherches, d’Études et d’Animation – IRÉA du SGEN-CFDT

- officier des palmes académiques

- I – Récapitulatif synthétique des responsabilités assurées dans l’Éducation Nationale ou en direction de l’éducation ou de la jeunesse, hors enseignements

à Paris X Nanterre

- Directeur d’UFR à l’Université Paris X Nanterre à deux reprises : de 1982 à 1987 et de 1997 à 2001 puis directeur adjoint (2001-2003).
- Directeur du Service Commun de Formation des Maîtres (SUFOM) de Paris X de 1994 à 1999.
- & 1994-1999. Représentant du Président de l’Université Paris X Nanterre, (Michel Imberty puis André Legrand) avec voix délibérative au Conseil d’Administration de l’IUFM de l’Académie de Versailles. Conseil présidé tout d’abord par le Recteur Armand Frémont, puis par Christian Forrestier, pendant le directorat de Madame Fremont-Lamouranne.
- 1997-1999. Membre élu du C. A. de l’Université Paris X Nanterre.
- Membre de la Commission budgétaire de l’Université Paris X Nanterre, 1997 - septembre 1999

Éducation nationale

- Président du jury annuel de validation du mémoire professionnel des CFC stagiaire de l’Académie de Versailles, pendant une douzaine d’années, sur proposition de Monsieur Raymond Grosset, DAFCO, conseiller du recteur d’académie
- Accompagnement d’équipes encadrant des dispositifs ou classes-relais (Académie de Versailles)
- Consultant externe du Collège –Lycée Expérimental d’Hérouville Saint Clair de 1983 à 2003.

Milieu associatif - principale responsabilité :

- 1994-1997. Administrateur élu de l’Association Nationale des CEMEA : Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active.

- II – Quelques précisions sur les responsabilités de direction exercées à Paris X Nanterre

- II - I - Septembre 1997 – août 2001, Directeur de l’U. F. R. des Sciences Psychologiques et des Sciences de l’Education, (SPSE) puis directeur adjoint de 2001 à 2003.

En 2000-2001, par exemple, cette UFR comptait :
- 4 450 étudiants toutes années, tous diplômes et toutes filières confondues ;
- 112 enseignants permanents, 5 postes d’ATER, et 3 AM
- plus de 200 chargés de cours ;
- dix neuf membres du personnels IATOS ;
- un premier cycle pluridisciplinaire, associant philosophie, sciences du langage, sociologie et psychologie ;
- deux DEA : un en psychologie, un en sciences de l’éducation ;
- dans le cadre du contrat quadriennal terminé en décembre 2000, l’UFR comptait deux équipes d’accueil, une en psychologie, une en sciences de l’éducation, deux équipes d’accueil double sceau.

- II - 2 - De septembre 1994 à août 1999, Directeur du SUFOM de l’Université Paris X Nanterre

Le SUFOM : Service Universitaire de la Formation des Maîtres, Service commun de l’Université Paris X Nanterre –

Directeur de ce service pendant près de 5 ans.

Les missions du SUFOM
- 1) Coordination administrative et financière des Préparations des concours externes de recrutement des professeurs des Lycées et Collèges : les CAPES et le CAPEPS.
- 2) Formation continue des personnels de l’Education Nationale.
- 3) Pré-professionnalisation aux métiers de l’enseignement.
- 4) Représentation, du président de l’Université Paris X Nanterre au CA de l’IUFM de septembre 1994 à septembre 1999.

Pendant 2 ans de 1997 à 1999, j’ai assuré les deux fonctions de direction dans leurs différents dimensions, celle de l’UFR SPSE et celle du SUFOM

- II - 3 – Antérieurement, de juin 1981 à septembre 1987, une première fois aux responsabilités de direction

• 1981-1982 - Directeur-adjoint de l’UER des Sciences Psychologiques et Sciences de l’Education à l’Université de Paris X Nanterre, chargé plus particulièrement de l’ensemble des problèmes d’organisation pédagogique et administrative

• 1982-1987 - Directeur de l’UER puis de l’UFR des Sciences Psychologiques et Sciences de l’Education.

3200 à 3400 étudiants selon les années, 60 puis 70 enseignants permanents pendant cette période, près de 200 chargés de cours, 12 personnes dans le personnel administratif, etc... En plus des activités courantes qui sont très nombreuses, cette période a été marquée par :

Conduite des concertations et délibérations nécessaires au processus de changement dans les cursus devenant pluridisciplinaires en première et deuxième années et dans les structures ou composantes des universités dans le cadre de la mise en place de la Réforme "Savary".

- III – Activités de recherche

Thèmes de recherche développés, par mots ou expressions clés

Sources et ressorts des violences entre les générations et à l’école ; perversion narcissique et figures de la perversion sociale, de la scène familiale à la scène sociale et réciproquement ; processus collectifs et dérive groupale perverse ; souffrances sociales et professionnelles/souffrance psychique ; groupe interne et groupe externe ; intrication psyché/socius ; conflits et coopérations dans les relations de travail ; espaces intermédiaires d’élaboration et co-élaboration et cadre de travail ; dispositifs de recherche-action auprès d’équipes de travail.

Mes travaux partent des problèmes posés sur le "terrain" et dans la rencontre avec des équipes de travail face aux difficultés posées par la cofrontation à la réalité, et qui ne s’installent pas dans la posture de la plainte.

Dans le paradigme de recherche participante que je développe avec des équipes sur leur terrain, les visées pratiques et la visée de production de savoir sont liées. Dans cette approche, avec l’éthique exigeante qu’elle suppose, la liaison est constante entre le travail de réélaboration des conditions propices à l’instauration et à la garantie d’espaces intermédiaires de "jeu" (Winnicott) ou de paroles qui donnent des formes au sens vécu et le met en discussion, la reconnaissance et l’élaboration des attaques des liens et de la tâche de base des groupes et institutions et de leurs membres ; la méthodologie est collaborative avec des équipes de travail,et cherche à produire de l’aide au dépassement constructif et concerté des butées et crises,

- IV – Principales responsabilités scientifiques

Direction d’HDR et de thèses

- HDR – PINEL Jean-Pierre, Maître de conférences, HDR soutenue le 4 novembre 2006

Les adolescents sans limites, un paradigme pour la clinique institutionnelle. Travail d’élaboration collective en établissements spécialisés et processus de subjectivation

- Thèse soutenue :

PUZDRIAC Camélia, Assistante en psychologie à l’Université "Alexandru Ioan Cuza" à Iasi, Roumanie, Thèse en co-tutelle, avec le professeur Adrian Neculau. Titre de la thèse : Espace individuel et groupal pour penser la transition en Roumanie. Approche de psychosociologie clinique,

Thèse soutenue à Iasi, le lundi 4 février 2008, admise avec la Mention Très Honorable avec les Félicitations du Jury.

- Doctorants inscrits :

1) HAÏNE Linda, Psychologie clinicienne, chargée de formation, Le scénario pervers dans les conduites sociales de corruption et le devenir femme au Maghreb - Soutenance prévue en 2008.

2) ATTARI Mahaboubeh - Double pouvoir politico–religieux en Iran et conséquences sur la vie psychique des post adolescents iraniens (inscription en déc. 2005)

3) TOUBERT Danièle - Travail et cadre de travail groupal dans un groupe de parole organisé au sein d’une unité d’onco-hématologie pour des adolescents atteints de cancer. (inscription en déc. 2005)

4) FALLA Willy - Cadre groupal et mondes emboîtés en formation d’adultes ou de jeunes adultes ; les formateurs au travail lors de mises en turbulence du cadre. Recherche participante ; (Inscrit en déc. 2006.

Derniers Master II Recherche ou DEA soutenus :

Septembre 2007, Elvire MANVILLE, après un stage de recherche auprès d’une psychologue conduisant un groupe de paroles avec une équipe encadrant une classe-relais PJJ, soutient un mémoire de M II R intitulé : Un groupe de parole en classe relais : un espace tiers.

Juin 2007 - Julie MIGNECO. Intitulé de son mémoire : Interrogation du sens de l’action municipale et enjeux psychiques de la relation d’accueil. Co-construction d’une recherche action.

Juin 2006 – Maria Carolina YAZBEK - GONÇALVES DA SILVA. Intitulé de son mémoire :
Le jeu des origines. Possibilités et empêchements de la mise en jeu des origines culturelles dans un groupe à médiation.

Septembre 2005 - Catalina RODRIGUEZ-EGANA, intitulé de son mémoire :
Des souffrances professionnelles en institution et des figures sociales de la perversion en cause. Quels processus ?

- 2 - Membre de Comités Scientifiques, éditoriaux, de Lecture et de rédaction :

Comités de lecture :

- pour la revue "Cliniques méditerranéennes".
- pour la revue "Le Divan Familial".
Et ponctuellement d’autres revues selon la thématique centrale du numéro

Comités scientifiques :

- 1. Membre du Comité Scientifique et de Lecture de la Nouvelle Revue de Psychosociologie
- 2. Membre du Conseil scientifique de la Revue Psihologia Sociala du Laboratoire de psychologie de Changement Social de l’université Alexandru Ioan Cuza de Iasi, Roumanie, Éditeur Polirum, une des principales maisons d’édition en Roumanie.
- 3. Membre du Comité Scientifique et de rédaction de la RPPG : Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe.
- 4. Membre du comité scientifique de la Revue Vie Sociale et Traitement (VST) publiée sous l’égide des CEMEA éditée par Érès.

Comité éditorial :

- Membre du Comité éditorial de la revue brésilienne Estudos de Psicologia , éditée par la Pontificia Universidade Catolica (PUC) Campinas de Sao Paulo
- Membre du Comité de rédaction de la revue "Vers l’Éducation Nouvelle"
- Membre du comité édiorial du site de la Laïcité

- 3 - Autres responsabilités collectives et scientifiques :

- membre élu au CNU, lors de deux mandats consécutifs, de 1992 à 1999, collège des maîtres de conférences et membre du bureau de la 16e section
- membre de 3 commissions de spécialistes
- vice-président du SIUEERPP, Séminaire Inter-Universitaire Européen d’Enseignement et de Recherche en Psychopathologie et Psychanalyse. Président : Roland Gori.
- président de la Société Française de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe ( SFPPG)
- membre du Conseil Scientfique de l’Institut de Recherches, d’Études et d’Animation – IRÉA du SGEN-CFDT


- V – Choix de publications récentes

A – Articles dans des revues à Comité : 4

1. 2007-2008). Croyance et défiance au lieu du désir d’émancipation, Groupe et liens de croyances, Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe, Ramonville-Saint-Agne, érès, N° 49, p. 77-95. (INIST-CNRS) (en voie d’indexation dans PsycINFO).

2. (2007). L’impensé de l’institution à l’école, effets de violence, La formation aux psychothérapies psychanalytiques de groupe et l’intervention en institution, Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe, Ramonville-Saint-Agne, érès, N° 48, p. 149-161. (INIST-CNRS) (en voie d’indexation dans PsycINFO)

3. (2006). Quand gruger autrui est le modèle, L’angoisse du risque et les paradoxes de la responsabilité, Nouvelle Revue de Psychosociologie, Ramonville-Saint-Agne, érès, N° 2, p. 131-150. (en voie d’indexation dans PsycINFO)

4. (2002). Figures de guerre à l’école, Face à la guerre, Champ Psychosomatique, N° 28, p. 147-167. (PsycINFO)

LA RPPG — Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe — est une revue qui a été indexée par "INIST-CNRS" en septembre 2007 et est en voie de l’être par "PsycINFO" sur l’impulsion que j’ai donnée au comité de rédaction puisque j’en suis membre de droit en tant que président depeuis mars 2006 de la société savante (SFPPG) qui l’a fondée.

B – Chapitres d’ouvrages collectifs parus depuis 2003 : 10

1. (2007). "Le coupable-écran en groupe. Du secret des origines aux points aveugles dans les collectifs et institutions", Modernité du groupe dans la clinique psychanalytique. Groupe et psychopathologie, coordonné par Édith Lecourt. Ramonville-Sainte-Agne, Érès, Collection dirigée par . Serge Lesourd, (Décembre 2007), p. 115- 148.

2. (2007). "L’expérience du groupe dans la formation du psychologue clinicien", La formation professionnelle et les fonctions des psychologues cliniciens, dir.J.-P. Martineau et A.Savet. Paris, L’Harmattan, Collection Psychologie Clinique, p.311-318.

3. - (2006). "Norme et déviance, émergence et prise de sens dans les groupes", Vocabulaire de Psychosociologie. Références et positions, ouvrage collectif sous la direction de J. Barus Michel, E. Enriquez et A. Lévy. Ramonville Ste Agne, Érès, première publication en 2002 p. 197-202. (l’ouvrage de 2006 est remanié et paraît en format livre de poche).

4. (2006). "L’attaque initiale du cadre de travail. Le processus groupal et ses artisans", Les méthodes cliniques en psychologie, sous la direction d’O. Douville. Paris : Dunod, p.169-188.

5. (2006). « Psychologie sociale et éducation », Traité des sciences et des pratiques de l’éducation, sous la direction de Jacky Beillerot et Nicole Mosconi. Paris, Dunod, p. 135-144.

6. (2005). "Le renoncement narcissique auquel le travail en équipe oblige est-il possible ?", L’Interprofessionnalité en Gérontologie. Travailler ensemble : des théories aux pratiques, direction, D. Manière, M. Aubert, F. Mourey et S. Outata. Ramonville Saint-Agne : érès, p. 81-96.

7. En Angleterre : (2004). "Intermediate Cultural Space", The transitional approach in action, Gilles Amado and Leopold Vansina London, New York, Editors, Karnac books, 155-173.

8. En Roumanie : (2003). : "Il dit qu’il joue". "Un grup de lupta împotriva leggii tacerii cu privire la violenta din scoli", Violenta. Aspecte psihosociale, G. Ferréol si A. Neculau. Iasi : Polirum, p. 107-118. (Titre en français : "Il dit qu’il joue". Un groupe de parole pour lutter contre la loi du silence à propos de la violence à l’école.).

9. (2003) "Le groupe en psychologie clinique", Où en est la psychologie clinique ?, sous la direction de Mietkiewicz et Bouyer. Paris, L’Harmattan, p. 167-180.

10. (2003). "Israël-Palestine impossible séparation", La violence politique, Ouvrage collectif dirigé par J. Barus-Michel et Max Pagès, Toulouse : Érès, p. 137-152.

B – Ouvrages - parus : 3

1. (2003). Figures de la perversion sociale. Préface de Jacqueline Barus-Michel. Paris : Editions EDK, 228 pages.

2. (1992). Etre l’animateur en Centre de Vacances ou l’enfance en eux qui devient autre. Paris, Edité en livre par la Revue "Vers l’Education Nouvelle", publié sous l’égide des CEMEA. 220 p.

3. (1984). Histoires de Regards. Paris, Éditions du Scarabée.

à paraître : 1

(2008). Créer et conduire un groupe de parole en institution. Paris, Dunod, à paraître en 2008 ou début 2009.

C – Direction d’ouvrages collectifs et auteur de chapitres, paru en 2007 : 1

1. -(2007). Des clés pour réussir au collège et au lycée, co-direction de l’ouvrage avec Françoise REY, (et auteur de 3 chapitres, et d’analyses des récits). Réalisé avec une équipe de professeurs d’un établissement scolaire expérimental, Ramonville Saint-Agne Éditions Érès.

à paraître en 2008 ou 2009 : 2

2. (2008). Direction d’ouvrage et auteur de plusieurs chapitres : Violences vécues et violences agies à l’école. Éditions BRÉAL, à paraître à l’automne 2008

3. (2009). Destructivité du lien, direction de cet ouvrage, et chapitre, à paraître aux Éditions EDK, à paraître en 2009

D – À titre d’exemple, quelques articles récents ayant trait à l’école, à l’éducation, la formation, l’adolescence, aux rapports d’autorité et au savoir : 7

1. (2007). De la horde primitive à la société hypermoderne, Vers l’Éducation Nouvelle, Revue publiée sous l’égide des CEMEA, N° 526, avril 2007, p. 55-69.

2. (2006). Apprendre de l’expérience collective, Le nouvelle revue de l’adaptation scolaire. Suresnes, Édition de l’INS HEA, N° 35, octobre 2006, p. 177-188.

3. (2006). L’école publique et laïque serait-elle une école religieuse parmi d’autres ? Vers l’Éducation Nouvelle, revue publié sous l’égide des CEMEA, N° 522, avril 2006, p. 38-48.

4. (2006). D’où surgissent les comportements violents chez un enfant ou un adolescent et comment y remédier. Vers l’Education Nouvelle, N° 521, Janvier 2006, p. 10-16.

5. (2004). Cloë, une enfant dans une impasse psychique et social, ou quand un espace groupal de pensée ne fonctionne pas. érès, Empan, 55, p. 153-166.

6. (2003). L’autorité structurante, Violence à l’école enjeux de société, Dossier VEN (Vers l’Éducation Nouvelle), p. 28-33.

7. (2002), À fleur de peau, Vers l’Éducation Nouvelle, N° 506, sept 2002, p. 6-11.

E – Autres publications :
- (2004). Réforme LMD. La formation des psychologues en question, Journal des Psychologues. Février 2004, N° 214, pp. 12-15.

- (2003). Espace européen, “ LMD ” et formation en psychologie, Journal des Psychologues. Avril 2003, N° 206, pp. 50-56.

- (2003). Le groupe : un lieu pour être en relation avec soi et les autres, Dossier Psychologie Sociale Clinique, soi et les autres, coordonné par Jacqueline Barus-Michel, Journal des Psychologues. Février 2004, N° 214, pp. 30-37.

- (2002), Anzieu, le groupe et la formation des étudiants, Didier Anzieu et son héritage, Journal des Psychologues, Numéro Hors -Série, Novembre 2002, p.102-107.

chapitre d’ouvrage :
- (2003). "Israël-Palestine impossible séparation", La violence politique, Ouvrage collectif dirigé par J. Barus-Michel et Max Pagès, Toulouse : Érès, p. 137-152.

- VI – Enseignements assurées

- I - à l’Université d’Angers
- Discipline : Psychologie
- Nature (CM, TD, TP) et volume (nombre d’heures effectives) 192 HTD = 138 HTD assurée à Angers et 54 Heures Équiv.TD assurées à Paris X Nanterre par Convention entre les deux universités
- Niveau (1er, 2e, 3e cycle, à l’exception de la direction des thèses) :
- Cours en L3 (3e année de Licence) 18 HCM, « Communication, interaction, rituels et cadres sociaux »
- 2 Cours en Première année de master, 36 HCM , un sur « Fondements des Liens et destructivit é » un autre cours sur « Théories des groupes et applications »
- En Master 2e Année Voie professionnelle : « Clinique des groupes et sensibilisation aux processus de groupe » (24 HCM) et 2 groupes de « Supervision des étudiants relativemlent à leurs stages en institutions de soin » (48 HTD).

- II - à l’Université Paris X Nanterre : 84 HTD dont 54 sur Heures Statutaires par Convention inter-universitaire.
- En Master II Recherche de Psychologie :
• 20 HCM = 30 Heures Équiv.TD – "Le travail de l’interprétation du "matériel" recueilli dans une recherche en psychopathologie psychanalytique, et problématique de la recherche-actiion, questions éthiques"
- En spécialité Psychopathologie Clinique du Master II de Psychologie
• 24 HTD - "Clinique des Groupes"
- En spécialité Enfance, Adolescence et Institution du Master II de Psychologie
• 30 HTD - Psychosociologie des institutions de l’Enfance. Groupes, institutions. Crises dans les relations professionnelles et interprofesssionnalité.

- En formation continue pour les personnels de l’éducation nationale de l’Académie de Versailles, par convention avec Paris X Nanterre, 24 à 30 HTD par an jusqu’en 2006-2007.

- VII – État Civil

Né le 29 septembre 1941 à Paris, 67 ans en 2008

Marié, 5 enfants et 4 petits enfants

En activité jusqu’au 31 août 2008

Françoise Rey et André Sirota Des clés pour réussir au collège et au lycée

Des clés pour réussir au collège et au lycée

Ouvrage collectif coordonné par Françoise Rey et André Sirota, Ramonville-Sainte-Agne, érès, 2007

En 1981-1982, sur l’impulsion d’un groupe d’enseignants caennais, une quarantaine de professeurs ont commencé à se réunir pour réfléchir à ce que pourrait être « une autre école ». Ils pensaient que la souplesse et la diversité des structures, l’individualisation des apprentissages, un enseignement moins parcellaire, l’association des élèves à la vie de l’établissement, la création d’une instance de concertation et de délibération engageant tous les professeurs, l’ouverture sur le monde extérieur, etc., permettraient de mieux répondre aux besoins des élèves et des enseignants. Le Collège lycée expérimental d’Hérouville-Saint-Clair ou CLE est l’un des quatre établissements expérimentaux habilités en 1982 sous le ministère Savary. Son projet a été élaboré par une équipe d’enseignants volontaires. Dès les premiers temps de l’expérience, devant les difficultés éprouvées à rendre fécondes leurs instances de délibérations, ils ont fait appel à un psychosociologue universitaire.

L’ouvrage Des clés pour réussir au collège et au lycée [1], rend compte de cette aventure collective, de cette création institutionnelle et du travail qui s’y déploie. Il regroupe des témoignages d’enseignants, de parents, d’élèves qui ont participé à la création de cet établissement public ouvert depuis 1982. Dans cet ouvrage le travail réel des enseignants est relaté par eux-mêmes. L’ensemble des chapitres donne une idée de l’originalité du fonctionnement de l’établissement, de l’engagement de ses membres. Ses auteurs l’ont écrit pour dire et faire sentir, sinon partager, leur conviction, confortée sur l’expérience collective : oui, il est possible, dès maintenant, de changer l’école, de la rendre à la fois plus efficace et plus juste, plus humaine, plus conforme aux valeurs d’une société démocratique. Comment ? En appelant chacun à plus d’initiative et de responsabilité, en instaurant entre tous les membres de la communauté éducative les rapports de respect mutuel et de coopération qui se tissent au travers d’une parole vivante, authentique, une parole donnée et reçue, une parole échangée.

Le travail d’enseignement et d’éducation des jeunes générations ne va pas de soi. Prendre du temps périodiquement avec d’autres pour mettre au travail son identité professionnelle en mouvement, en outre bien élargie ou diversifiée dans un établissement comme le CLE, est nécessaire. Bien plus que par le passé, l’école est mise en concurrence avec de puissants médias. Les enfants sont soumis à quantité de stimulations, d’images, d’influences, de pressions et de bribes d’informations désarticulées ou contradictoires. Désormais, l’école ne fait figure que d’une source de données parmi d’autres. Le triomphe des Lumières et de la raison ne font plus recette. L’école n’est pas anticipée comme débouchant sur l’insertion sociale et professionnelle, encore moins comme voie de promotion sociale. Quant à son projet émancipateur, on n’en parle plus guère. Enfin, bien que tout le monde lui demande de réaliser l’impossible, les conditions de mise en œuvre de ses missions ne sont ni toujours aménagées, ni vraiment connues. Dans ce contexte, être enseignant confronte tous les jours à la question du sens du métier.

Une instance d’Analyse et d’élaboration individuelle et collective de Situations Educatives - appelée ASE - a été créée dès le début. Elle réunissait des volontaires, une fois par mois. Dans l’ASE, les participants ont pu y exprimer les souffrances professionnelles ou institutionnelles, les conflits, les incidents critiques qui mettent la communauté scolaire en émoi, les conditions propices aux coopérations, les entraves à celles-ci, les problématiques de certains élèves, les dynamiques de certains groupes-classes. Le groupe ? Sait-on vraiment ce que l’on provoque à son insu en instituant les élèves en groupe ? Cette forme de collaboration avec un chercheur et tiers externe ayant l’expérience des processus collectifs et des circulations inconscientes et un intérêt pour les processus éducatifs et de formation préfigure celle qui pourrait être imaginée à l’avenir dans les établissements scolaires avec des enseignants volontaires.

Composé de récits d’expériences, cet ouvrage donne des « clés » à tous ceux qui s’intéressent à l’école. Alors que tous les jeunes devraient être contents d’aller au collège ou au lycée, d’apprendre, de se socialiser, de grandir, d’être en relation avec d’autres, de découvrir par différentes approches le patrimoine culturel, d’aller à la conquête du monde et d’eux-mêmes, ils renâclent, même dans un établissement scolaire innovant. Ils usent le désir de l’enseignant. Ils luttent parfois contre la tâche, contre le professeur, contre les règles, contre eux-mêmes, en pleine classe. Ils déconcertent. Ils attendent pourtant d’être compris et devinés ; en même temps, ils n’aiment pas qu’on les cerne de trop près et passent leur temps à des manœuvres d’esquive pour échapper à la volonté des adultes de leur transmettre quelque chose et d’avoir ainsi prise sur eux. Pour faire face aux figures d’autorité, aux adultes, à l’institution, au professeur, ils font groupe, passivement ou activement ; et du fait du fonctionnement scolaire, la plupart du temps le professeur est « seul » dans la classe et dans l’institution. Au CLE, les professeurs font partie de l’institution et ont des liens d’appartenance, ils ne se sentent pas seuls. Cette expérience montre de façon concrète l’importance d’une parole instituée pour recréer le lien social toujours menacé.

L’originalité de l’ouvrage tient à l’étroite articulation, dans la conception et l’écriture, entre le travail théorique du chercheur en sciences humaines, André Sirota (auteur de l’introduction, de la conclusion et d’un commentaire sur chacun des textes) et le travail quotidien des enseignants. Ce type de collaboration, issue de vingt années de travail en commun, préfigure celle qui pourrait être instaurée demain dans les établissements scolaire et entre les enseignants volontaires et des accompagnateurs psychosociologues qui pourraient les aider à mener à bien leur difficile mission d’aider les jeunes d’aujourd’hui à « grandir » à apprendre. L’espace intermédiaire créé et mis sous la responsabilité d’un tiers externe, rendant la parole plus libre et élaborative, montre l’importance d’un lieu de paroles instituées pour recréer le lien social toujours menacé.

[1] Rey, F., Sirota, A., (dir.) (2007) Des clés pour réussir au collège et au lycée, Ramonville-Saint-Agne, Érès. Ce sont des témoignages et des réflexions sur le collège lycée expérimental (CLE) d’Hérouville-Saint-Clair (14), parus aux éditions Érès en janvier 2007. Cet ouvrage est co-écrit par Françoise Rey, agrégée de lettres classiques, retraitée de l’Éducation nationale, cofondatrice du CLE dont elle a par ailleurs assuré la direction, par voie élective, pendant quatre ans ; les autres auteurs sont André Sirota, des enseignants, des parents d’élèves, des élèves et des anciens élèves.



forum