Site de l'Irea-Sgen-CFDT - Institut de recherches, d'étude et d'animation

NG et J-LV : l’école mérite mieux

L’ECOLE MERITE MIEUX

Chaque année, la rentrée scolaire donne lieu à pléthore d’ouvrages plus ou moins sérieux sur l’état
de l’école.
On peut y voir l’importance que notre pays accorde à l’école, à ses valeurs. Les débats, les
arguments, les critiques voire les affrontements sont légitimes.
L’école a un rôle fondamental à jouer pour mettre en avant la réflexion, l’esprit critique, le respect
d’autrui… et les mêmes qui demandent à l Ecole d’éduquer , de respecter les valeurs
de la république prétendent que l’on a tué l’école, voire même qu’elle a été assassinée ! Rien moins que ça !

Et qui sont les assassins ? Des fonctionnaires, des chercheurs, des pédagogues.

On peut bien sûr ne pas approuver les décisions prises, débattre des programmes notamment, mais les attaques personnelles, blessantes, haineuses, basées sur des
faits non vérifiés et mensongers n’ont pas la place dans un débat sérieux sauf à
vouloir discréditer l’école et à effrayer les parents d’élèves.

Chaque matin des enseignants d’écoles maternelles, élémentaires, d’établissements du second degré accueillent leurs élèves et n’ont qu’un but : la réussite de toutes et
tous. Ils se consacrent pleinement à leur travail et n’ont pas le sentiment de vivre dans
dans une école que l’on assassine.
Et heureusement que les parents dans l leur immense majorité continuent de faire confiance au système scolaire ;

Pour autant notre école est loin d’être parfaite ; elle demeure trop inégalitaire. Il n’est pas
acceptable que tant de jeunes la quittent sans la moindre qualification. On peut contester certaines
réformes, certains aspects des nouveaux programmes, demander davantage de formation continue,
d’avantage de reconnaissance du métier d’enseignants
Pourquoi ne pas mettre en avant ce qui fonctionne : les aspects positifs de l’école , les initiatives
formidables de certaines équipes qui font réussir leurs élèves même s’ils sont dans des secteurs
défavorisés. Dire cela ne veut pas dire que l’école ne doit pas changer mais reconnaitre
l’engagement de ces personnels qui attendent autres choses que des débats stériles dont ils n’ont
que trop souffert.
En tant qu’anciens responsables syndicaux, d’organisations différentes, nous avons pu manifester
parfois de profonds désaccords, nous avons mené des combats contre la politique conduite par le
Ministère de l’Education Nationale, mais nous n’avons jamais proféré d’attaques personnelles.
Nous sommes pour la confrontation des idées, mais nous n’acceptons pas ces viles attaques
personnelles, méprisantes, blessantes, inacceptables.
Elles ne peuvent que ravir les tenants d’une école élitiste, ces nostalgiques d’une école qui n’a jamais
existé. L’école et toutes celles et tous ceux qui y travaillent méritent mieux que cela .
L’école a besoin de confiance et de sérénité.

Nicole Geneix, Jean-Luc Villeneuve




forum