Site de l'Irea-Sgen-CFDT - Institut de recherches, d'étude et d'animation

Aprés le "5 à 7" du 15 novembre avec Guy Groux sur "Les réformes d’aujourd’hui : des ambitions limitées ?"

Le mercredi 15 novembre, Guy Groux, directeur de recherche à Sciences Po. Paris, était invité à s’exprimer sur les réformes du travail en cours. Dans un premier temps, il a rappelé que les ordonnances sur le travail ne favorisent pas le dialogue social, et plus précisément la co-détermination, une modalité d’exercice et de partage du pouvoir dans les entreprises que l’on retrouve en Allemagne et dans les pays scandinaves, par exemple. Dans un second temps, il a exprimé le regret qu’en France les syndicats n’aient pas su faire front pour la défendre, contrairement à ce qui s’est passé récemment en Italie et en Espagne. Enfin, il a plaidé en faveur d’une loi instituant la co-détermination qui pour lui revêt un triple légitimité, à la fois historique - Jaures déjà la défendait, entre autres -, sociologique - des grands patrons industriels la défendent, comme Schweitzer (Renault), pour limiter le pouvoir des financiers qui aujourd’hui ont pris le pas sur les managers - et politique - dans Le Monde du 05/10, 91 personnalités de tous bords – dont L. Berger et Guy Groux lui-même– ont signé une pétition où ils expriment la nécessité d’une loi instituant la co-détermination).

Lire « L’appel des 91 » ici : https://lc.cx/YSGi




forum